AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 30 Juin - 14:27

La nuit était bien sombre, sans la Lune pour l'éclairer. De rares nuages noirs et épais marbraient le ciel, et masquaient les étoiles et les constellations. Los Angeles dormait. Los Angeles dansait. Los Angeles vivait. Si les immeubles n' étaient plus que des bâtiments noirs, de rares fenêtres étaient toutefois illuminées. Des voitures défilaient encore sur les boulevards, leurs phares projetant la lumière bleue de la Patrouille. Du haut des grattes ciel on pouvait cependant distinguer des mouvements suspects de personnes qui couraient. Des coups de feu, ca et là, achevèrent de rendre le silence oppressant.
La nuit est là, les Résistants sortent, les Partisans tuent, et les Assassins dissimulés dans les ombres mouvantes traquent leurs proies de la Nuit. Les loups sont de sortie, les brebis sont rentrées, le jeu peut commencer.


Léandre prit un sweet-shirt dans son placard, car si le froid ne lui faisait pas peur, sa peau claire était malheureusement trop reconnaissable dans l'obscurité. Il devait partir pour sa troisième mission, les deux premières étant arrivées peu après sa rencontre avec Chacon, qu'il abhorrait en silence pour lui avoir échappé et... charmé. D'un mouvement sec, il attrappa ses lunettes noires. La nuit, trop sombre, ne lui apportera pas de lumière alors en enlever ne changeara pas grand chose songea t il... Allumant sa lampe de chevet, il se laissa tomber dans un fauteuil de marque. Rapidement il relut son ordre de mission: aller chez des personnes suspectées d'abriter, ou du moins d'être en liaison avec des Résistants, les tuer discrètement sans réveiller les voisins, puis repartir sans laisser de traces. Mission simple mais confiée aux plus doués lui avait on assuré il y a une heure. Des Agents surveillaient le couple depuis une semaine, relevant toutes les preuves nécessaires pour l'assassinat. Couple sans histoire, pouvoir de second rang.

Le groupe de Léandre était constitué habituellement de cinq personnes, en plus de lui. Deux maîtrisaient la vue nocturne, un la régénération, un autre passait à travers les surfaces de verre et le dernier était télépathe. Le groupe formé et entraîné en même temps était très soudé, aussi soudé qu'il pouvait être lorsqu'on considérait les caractères de chacuns, et puissant. En effet, les Assassins, Agents les appele t on, était peu nombreux au grand désarroi des Hautes Sphères. Rares étaient en effet les habitants des Villes à oeuvrer pour Dorian de cette manière. Un rictus apparut sur les lèvres de Léandre. La majorité des Partisans était constituée de lâches et de trouillards qui avaient peur pour leur vie.

L'heure sonna et Léandre regarda sa montre. Il lacha précipitemment son ordre de mission, s'accroupit pour nouer ses lacets et courut dans les couloirs, silencieusement, afin d'atteindre le plus vite la sortie ouverte la nuit. Il avait dix minutes de retard, comme d'habitude.

Le jeune Prince pesta un bon coup en arrivant sur le toit de la tour. Ses cheveux tombaient devant ses yeux mais il les ignora. Si sa mission de ce soir exigeait qu'il soit seul, il avait prévu de partir avec les autres. Malheureusement pour lui, dix minutes de retard était trop du point de vue des autres... Après avoir fouillé l'obscurité une dernière fois, il rabattit la capuche de son sweet noir. Il lui fallait à présent descendre de la Tour de Dorian qui, s'il se doutait que le peuple avait conscience des Assassinats, faisait bonne mesure en fermant son centre le soir. Sans hésitation, Léandre sauta de la Tour... pour atterir dans un filet quelques mètres plus bas. Le filet, caché le jour, permettait aux Agents de descendre rapidement, les quelques mètres infranchissables en escalade. Léandre ôta son gant droit et, se concentrant difficilement, perché à plus d'une centaine de mètres de hauteur, il fit apparaître dans sa main un jeu complexe en argent. Il passa les anneaux à ses doigts et contempla son oeuvre, qu'il avait mit tant de temps à apprendre à réaliser. Deux minutes plus tard, Léandre descendait comme une araignée la façade de la Tour, fermée le soir dès 22heures. Ses crampons entraient sans difficulté dans le béton qui était plus maléable à certains endroits. Arrivé au troisième stade de la descente qu'il effectuait chaque soir de mission, il attrappa une corde qui pendait à un endroit caché. Après une descente éreintante, Léandre se laissa tomber souplement au sol.

La Tour de Dorian était impénétrable de l'extérieur... et peu de personnes savaient comment en sortir par le haut. Léandre souffla un peu et se remit en marche. Le quartier à atteindre n'était qu'à vingt minutes de marche. EN courant, il y arriva plus tôt que prévu. Avisant le gardien endormi, il entra dans l' Immeuble luxueux. Après avoir repéré les lieux, il se dirigea vers l'ascenceur sans hésiter, entra à l'intérieur, et, étonné de tant de facilité. appuya sur l'étage à atteindre; L'ordre de mission était clair, les repérages nécessaires avaient été fait et son parcours était choisi pour sa rapidité et sa sécurité. La boite de fer monta lentement et Léandre songea que tout était trop facile. Le gardien endormi, l'ascenceur non désactivé...

L'agent se tendit et crispa son poing, faisant apparaître une lame d'une dizaine de centimètre. Ca devait être un piège formenté par les Résistants... et voilà qu'il n'avait pas son télépathe avec lui, pour cette mission justement !! Son intuition se confirma lorsque l'ascenceur s'arrêta et s'ouvrit sur un appartement éclairé. Léandre, méfiant de nature, ne faisait pas confiance aux Agents chargés des repérages. Il se glissa dans les ombres formées par les meubles, soucieux d'être invisible.

Discrètement, Léandre fit redescendre l'ascenceur et se déplaça dans l'appartement. La famille a "éliminer" n'était composée que de deux parents. Facile. Même pas de remords à avoir. Léandre entra dans la chambre des endormis et, repérant une fenêtre par laquelle s'échapper, se remémorra son ordre de mission. Il était arrivé sur les lieux et, comme il était inscrit sur le papier plastique, il devait lire la deuxième partie de son ordre. De toute manière, songea t il, il avait du temps. Peu de personnes se réveillent, pour rien, à deux heures du matin... Silencieusement, il déplia sa feuille. A la lumière du salon qui s'étendait jusque là, il déchiffra le papier.

MISSION A HAUT RISQUE. Malgré le peu d'information concernant ce couple de Résistants, nous pouvons affirmer à 85% que la femme possède le don de voyance. IL est fort probable qu'il y ait des protections sur l'habitation. Aucunes informations sur le don de l'homme mais nous pouvons cependant dire que c'est un don non offensif.

Don de voyance ? Mais pourquoi ne pas avoir envoyé un immortel ? Pourquoi lui, Léandre Prince ? C'était un piège comme il s'en doutait. La Tour était infiltré dans les bas étages ou on voulait l'éliminer. Soudain, suivant son instinct, Léandre s'accroupit rapidement, évitant ainsi la balle qui alla se ficher dans le coeur de sa proie. Tant mieux. Le Partisan fit volteface pour se retrouver devant quatre Résistants armés. Il ne les avait même pas vu ! La pièce éclairée derrière eux apportait suffisament de lumière pour qu'il se forme derrière lui une ombre. Il l'avait jugée suffisamment grande pour pouvoir voir si quelqu'un se tenait derrière lui. Il n'avait pas eu tort. Le seul problème était que les Résistants n'avaient pas d'ombre. Un juron lui échappa, faisant sourire celui qui semblait être le chef. Léandre recula lentement, jusqu'à ce qu'il sente la fenêtre derrière lui.


Dernière édition par Léandre Prince le Ven 1 Juil - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 18:13

Le cœur de Nobody battait à tout rompre. Tellement fort qu’elle se demandait pourquoi Tobias ne la réprimandait pas. Mais visiblement, elle seule l’entendait. Elle posa un doigt sur sa gorge, et massa lentement la jugulaire. Les battements effrénés de son cœur lui tapait sur le système. Après quarante-trois secondes de massage, elle finit par se calmer lentement. Première mission. Depuis le temps qu’elle harcelait sa sœur aînée et Tobias pour participer…
Celle-là était sans danger, paraissait-il. Voilà pourquoi on l’y envoyait, elle et son pouvoir plus si défaillant que ça. Elle s’était entraînée pendant des jours et des jours avant d’enfin réussir parfaitement en un quart de seconde à disparaître.
Bref. Deux de leurs amis, en couple, et dans un appartement en plein cœur de Los Angeles, se faisant passer pour des Partisans, avaient visiblement été trahis par on ne savait quoi. Résultat, ils allaient être tués… bientôt. Et la femme, voyante, avait précisé le jour, la date, l’heure. Aussi, accompagnée de trois personnes, s’y était-elle rendue. Sous les ordres de Jonathan Sword, un idiot congénital, elle se retenait de toutes ses forces pour ne pas lui dire franchement ce qu’elle pensait de lui.
Sword ne voulait pas seulement la libération du monde… il désirait autant que Dorian le pouvoir. Nob’ se demandait bien ce qui passait par la tête de Tobias pour le laisser commander. Mais elle se pliait aux ordres bien que cela lui arrache le cœur.

Un mouvement de la main de Jonathan l’alerta. Il avait sans doute perçu quelque chose. Nobody leva les yeux au ciel devant son comportement quasi militaire, et se concentra sur l’appartement plongé dans l’obscurité. Ses yeux avaient eu le temps de s’habituer au noir, aussi décela-t-elle également la silhouette sombre qui s’y profilait. Jonathan leva son arme. La jeune femme allait lancer un « non! » mais la balle partit trop vite. Le tueur s’accroupit. Nobody étouffa un juron. La détonation avait fait peu de bruit, mais la femme, désormais veuve, ouvrit brusquement les yeux. Elle vit son mari mort, et ne réagit pas. L’avait-elle vu? Si oui, pourquoi ne pas l’avoir empêché? L’esprit des voyants étaient trop complexes pour Nobody.
Jonathan, visiblement furieux d’avoir manqué sa cible et d’avoir, de plus, tué celui qu’il devait protéger, leva à nouveau son arme. Nob’ agit rapidement. Appuyant sa main sur le bras de son supérieur, elle usa de son pouvoir pour le rendre invisible, lui, et pas elle. Elle avait mis du temps avant de réussir ce tour de passe passe, mais avait fini par y arriver. Sword devint aussitôt immatériel, et Nobody le poussa brusquement, jusqu’à ce qu’il tombe à l’étage d’en dessous. Libéré de son contact, il était redevenu matériel et visible, et elle se fit un plaisir de l’imaginer en train de jurer. Elle croisa le regard stupéfait d’une de ses « collègues »… avant de faire de même avec elle. Nobody était furieuse que Tobias l’ait envoyée avec trois des plus grands abrutis des Résistants. Lorsqu’elle eut fini son grand ménage, comprenant également la nouvelle veuve, et qu’elle et le partisan se retrouvèrent seule, elle se figea.

Le plan de départ était de ramener le tueur à la base. Pas de le tuer, d’où la colère de Nobody. Mais maintenant qu’elle avait fait partir ceux qui auraient pu attraper ledit tueur… elle se retrouvait seule, et elle n’assassinait pas les gens de sang-froid. Dans le feu de l’action, ça lui était arrivé. Mais pas là, maintenant. Elle venait peut-être de sauver la vie de ce gars, mais elle devait désormais se débrouiller, seule, pour l’amener au peuple Caché.
Elle alluma la lumière d’un geste vif, prête à se rendre invisible au moindre mouvement de l’autre. Qu’elle reconnut aussitôt. D’un ton narquois, elle lança:

- Tiens, Lin. Quel plaisir.

En réalité, elle s’était renseignée sur lui. Cela avait été long, vu qu’évidemment, son nom était un nom d’emprunt. Mais elle n’avait pas envie de se retrouver une marche en dessous de lui, ils devaient être sur un pied d’égalité… et il connaissait son nom à la différence d’elle. Finalement, c’est sa propre sœur qui lui a mit la puce à l’oreille, parlant d’un jeune un peu trop prometteur nommé Léandre Prince du côté des Partisans.

- Ou devrais-je dire Léandre?

Nobody se retrouvait tout de même dans un sacré pétrin. Elle était suffisamment vive et rapide pour disparaître et se retrouver à l’étage du dessous avec ses collègues malmenés, mais la mission tomberait à l’eau. Autant la sienne que celle du tueur, mais tout de même. Tobias lui arracherait la tête.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 19:39

Léandre se figea lorsqu'un des Résistants alluma la lumière. Il plissa ses yeux noirs, heureux d'avoir ses lunettes de soleil. Mais s'il n'avait pas été aveuglé par l'afflux de lumière, il venait de reconnaître un Résistant. Ou plutôt une. La rencontre qui lui avait permis de commencer ses missions d'ailleurs.

Le visage de l'Assassin se ferma et devint impénétrable. Pourtant Léandre n'en menait pas large. De un elle l'avait reconnu, de deux elle s'était renseigné sur son nom. Par les ailes de Dorian, il était en très mauvaise posture ! Le mur derrière lui lui assurait le dos, personne ne pourrait l'attaquer par la. Nobody avait le pouvoir de l'invisibilité, bien. Et elle pouvait le transmettre plus ou moins, visiblement contre le gré de l'autre personne. Bien. Il ne fallait pas qu'elle le touche. En revanche, les capacités des autres restaient inconnu au jeune Prince. Se remémorrant les noms des Résistants connus, ainsi que leur visage, Léandre parvint à identifier un de ses agresseurs. Maxime Smith, son nom étant inconnu. Pouvoir de... télékinésie mineure. Un soupir lui échappa. La télékinésie était redoutable lorsqu'elle était faite à haut niveau.

Léandre se crispa, sa capacité à se mettre vite en colère, colère froide et mesurée ou non, étant connue à la Tour. Dans une rapide crispation, il renforça sa lame qui devint un poignard effilé toujours maculé de sang. Conscient qu'il devait gagner du temps, bien que cela ne serve sûrement à rien, il lança avec une pointe de sarcasme:

Lin, Léandre, choisis le nom que tu préfères j'en ai d'autres en stock, Nobody Chacon.

Puis, son ton devenu glacial et ses yeux, plissés jusqu'a devenir des fentes, il ajouta, réfléchissant à toute vitesse à un plan d'évasion.

Le plaisir n'est pas réciproque, désolé.

La voyante, immobile, contemplait le corps encore chaud de son mari. Il lui faudrait la tuer, sans quoi elle deviendrait vite gênante pour les Partisans. Léandre, la main plaquée contre le mur, se concentra un instant, tant et si bien qu'il du fermer les yeux une fraction de secondes. Il sentit la douleur désormais habituelle se propager dans son bras alors qu'il fabriquait une infime fléchette qui, bien placée, serait capable d'étendre quelqu'un raide mort. Soudain, Léandre se mordit la lèvre. Si son pouvoir était l'un des rares qui faisaient mal, si on lui mettait un de ses bracelets pour contrer les dons des personnes, quelle allait être la réaction ? La douleur qu'il avait ressentit lorsque son pouvoir s'était manifesté, après ses 19ans était encore bien présente dans son esprit. Il pressentait qu'il lui fallait la multiplier par cinq pour ne serait ce qu'imaginer l'effet de bracelets.

Une lueur s'alluma dans les yeux onyx du Prince. Il ne fallait pas qu'il se fasse prendre. Point Final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 19:52

Nobody eut un léger sourire. Il semblait sur ses gardes. Amusant. La craignait-il elle, ou que les autres Résistants se débrouillent pour remonter? La jeune femme soupçonnait Jonathan, furieux, de décider qu’elle s’en sortirait bien toute seule. Il irait sans doute remonter chercher son cadavre. Ou pas.
Elle hésitait. S’avancer vers la voyante, la faire descendre à l’instar des autres? Elle ignorait le pouvoir de Léandre, et n’aimerait pas se faire lapider en faisant un pas. Si elle se rendait invisible et qu’il était capable de tuer à distance, c’était la voyante qui prendrait. Nob’ ne pouvait se résoudre à ça. Les draps étaient déjà imbibés du sang de l’homme mort, et elle avait bien dû mal à ne pas laisser son regard dérivé vers l’écarlate qui teintait les couvertures claires. Comment une si petite blessure pouvait-elle laisser échapper autant de sang?
Nobody ne faisait pas un geste, la voyante non plus. Elle semblait calme. Peut-être savait-elle déjà ce qui allait arriver. Peut-être savait-elle qu’elle allait mourir, ou que Nobody allait mourir, ou encore que Léandre allait mourir. Ou alors que tout le monde s’en sortirait vivant. Si elle avait vu sa propre mort, Nob admirait son calme. Elle-même était agitée intérieurement. Seuls ses yeux scrutateurs, qui avaient perdus leur malice habituelle, et étaient plissés d’inquiétude refoulée, montraient son combat intérieur. Sauver la voyante au péril de leurs vies à toutes les deux, ou ne pas bouger d’un poil?

- Tu as l’air de pas mal nous en vouloir.

Nobody avait fait un pas léger vers la femme toujours immobile. Elle saurait étendre son pouvoir sur des objets, elle aurait fait basculer même le lit à l’étage du dessous. Mais elle se savait incapable de faire se dématérialiser une telle masse. Les trois Rebelles qu’elle avait éjecté en dessous lui avaient déjà pompé une grande quantité d’énergie. Elle avait très chaud dans sa combinaison noire. Saleté de protocole.

- Qu’est-ce qu’on t’a fait, à toi?

La jeune femme avait appris que discuter était le meilleur moyen pour accaparer l’attention d’une personne. Elle avait une mémoire photographique, et se souvenait parfaitement d’avoir lu cela noir sur blanc. Mais Prince semblait être un cas social. Ça ne marcherait peut-être pas avec lui.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 20:21

Léandre observa l'ensemble de la pièce. Mais quel crétin dégénéré digne du plus pitoyable des Résistants !! Il n'avait même pas remarqué la disparition totale, oui totale, de tous les autres... Tant mieux dans un sens, il pouvait sans trop de difficultés éliminer Kayla, si, du moins, elle ne devenait pas invisible et immatérielle. Bref. Elle était difficile à atteindre. Même Riley, la Reine des Glaces, s'était cassé des dents sur elle, et ce n'était pas peu dire.

Le ton, ne laissant transparaître aucune émotion, de Kayla en disait long. Elle était tendue. Le mouvement de ses yeux, qu'elle n'avait toujours pas caché derrière des lunettes de soleil d'ailleurs (mais bon qui irait mettre des verres teintés la nuit ?), montrait sa nervosité. Les cours de psychologie que Léandre avait suivi pendant six mois lui revinrent en mémoire. Elle hésitait, cherchait, doutait. Léandre suivit son regard et s'aperçut qu'il tombait sur la veuve. Il ne fallait pas qu'il l'oublie, elle. La voix claire de Kayla résonna de nouveau.

Les traits de Léandre se durcirent tout à coup. Il n'arrivait pas à se contrôler lorsqu'on lui parlait de ça. S'il avait mis plus de dix ans avant de demander pourquoi ses parents étaient morts, et si pendant ces dix ans il n'avait ressenti presque aucune blessure à cette idée, la haine qu'il avait envers les Résistants était aussi récente que violente. Brutale. Intense. La température de la pièce chuta sous sa voix polaire:

Ma vie privée ne te regarde pas, Résistante.

Il avait littéralement craché le dernier mot. Ce n'était pas elle qui avait tué ses parents, certes, mais elle les soutenait. Elle était d'accord avec ceux qui avaient le sang des Prince sur les mains.

Il n'avait rien à dire, ce que le Chef de l'orphelinat lui avait raconté ne regardait que lui. Léandre eut un léger rictus, tic dont il avait du mal à se défaire. Si l'ascenceur n'avait pas été désactivé il y a une dizaine de minutes, il ne l'était pas maintenant et les autres allaient rapliquer bien vite. Celui avec le pistolet surtout. Léandre tendit ses muscles, prêt à l'action. Il allait devoir frapper vite, très vite, tuer la voyante puis Kayla. Elle l'avait vu et reconnu. Pourtant sa volonté, de fer selon ses professeurs, faiblit lorsqu'il se vit frapper la jeune fille. Mauvais ca.

Conscient qu'il n'était pas en état, psychologiquement parlant, de déclencher son attaque, il préféra retenir l'attention de Kayla en continuant de parler. Tout en minutant ce qu'il allait faire.

Et toi, que fais tu avec ces imbéciles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 20:56

Nobody haussa un sourcil. Être Résistant n’était pas une tare, qu’elle sache, et la façon dont il avait lâché ce mot sonnait comme une insulte, mais elle releva la tête avec fierté. Face à sa question, elle manqua de s’offusquer. Il ne lui répondait pas, mais elle devait raconter sa vie? Ben tiens! À nouveau, Nob fit un léger pas vers la voyante. Elle n’était plus qu’à deux mètres d’elle.
La question de Lin… de Léandre trottait dans sa tête. Pourquoi était-elle Résistante? Elle se rappela le regard froid de son frère, son sourire méchant, son « au revoir » doucereux. La peur de ses parents. Elle se souvint de la détonation, du sang sur la robe blanche de sa mère, du cri de son père. « Prends Kayla et sauve-toi! » de la poigne de fer de sa sœur sur ses hanches, de sa course effrénée. De la fuite, pendant des années… des meurtres qu’elle voyait en pagaille.
Nobody fit craquer sa nuque.

- Ils ont volé mon frère. Et lui et ses… amis ont assassiné mes parents sous mes yeux alors que ma sœur m’emportait et courait.

La voix de Nobody était sans timbre, son regard légèrement perdu dans le vague. Elle revint à la réalité, un cette fois, son sourire narquois et malicieux se transforma en hargne.

- Ma voie était tracée dès l’instant où mon enfoiré de frère a passé la porte de la maison, suivi des Partisans. J’aurai certes pu devenir l’une des vôtres si on ne m’avait pas inculquée cette notion de liberté.

Croisant les bras, le regard fier, Nob se tenait droite. Le visage, beau mais froid de son cher frère lui apparut, et une bouffée de colère l’envahit. Qui pouvait sacrifier ses propres parents, ses propres sœurs pour le pouvoir? Il était un digne représentant des Partisans. Lentement, elle finit par se décrisper et avancer à nouveau lentement vers la voyante, toujours immobile, comme de glace.

- Pourquoi tu fais ça? Quel est l’intérêt de toutes ces morts?

Peut-être avait-il connu pire qu’elle. Nobody connaissait une personne, dans la Résistance, qui avait été élevé par des Partisans, avant de se remettre du plomb dans la cervelle et de revenir vers le peuple Caché. Il avait alors découvert ses vrais parents.
Enterrés dehors. Et c’était lui qui les avait tués. Alors ce n’était pas dur d’avoir pire qu’elle. Mais, si Léandre n’avait pas de raisons valables de faire cela, comme Johan Chacon, alors il ne valait pas grand-chose. Mais elle le pensait, à tort ou à raison, intelligent.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 21:33

La révélation de Kayla laissa Léandre étonné, offusqué, méfiant et surtout extrèmement surpris. Ce n'était pas rare que des parents, des frères, des soeurs ouvrent les yeux et qu'ils se retournent sur leur famille. Bon,c'était un massacre, mais le frère de Kayla devait en avoir d'abord discuté avec ses parents et n'avait du avoir recours à la violence qu'en dernière extrémité. Dorian n'aurait jamais accepté une telle barbarie à la hauteur, ou profondeur, des Rebelles. Ses mots d'ordre étaient diplomatie, persuation, conviction et si les personnes ne voulaient rien enendre, élimination. Un point c'est tout. Léandre nota soigneusement dans sa tête de demander à Kayla le nom de son frère, ou du moins de le rechercher, pour aller informer la Hiérarchie, de l'affront fait par cet personne à l'image des Partisans. Ils n'étaient pas des barbares, loin de là, contrairement à ces assoiffés de sang et de pouvoir qu'étaient les Rebelles.

Une petite voix lui murmura que ce n'était pas le pouvoir que recherchait Kayla. C'était plus... quel mot avait elle prononcé ? La Liberté. Léandre eut un sourire moqueur. La Liberté. Mais il était tout à fait libre, il faisait ce qu'il voulait, quant il voulait. S'il voulait quitter les Agents Spéciaux, on lui avait assuré qu'on le couvrirait de diplomes, qu'on lui trouverait un emploi dans d'autres pays. La Liberté était bien plus présente chez les Partisans que chez les rebelles qui se terraient, sans lois et sans valeurs à défendre autres que ce mot: liberté. Peuh.

Ton frère n'est pas digne d'être avec nous s'il a commis cet acte sans l'autorisation de Dorian. Et de toute manière, tu as toujours le choix. Viens avec moi. Chacun à ses raisons de s'allier à Dorian. Seul ton mot Liberté te retient avec ces imbéciles; Mais quelle liberté ?

Léandre était profondément convaincu que Kayla se trompait de voie. Après tout, qu'étaient des hommes capables de tuer des personnes aussi innocentes que les Prince ? Des monstres tout simplement; Kayla ne pouvait que mentir pour dénigrer son frère, ou alors ele voulait dénoncer un acte barbare proféré par un seul Partisan. Mais elle ne pouvait lutter contre Dorian avec pour seule raison cela.

En allant contre les Lois tu deviens un animal privé de raison et esclave de tes instincts.

Léandre s'emportait facilement mais il venait de parler d'un ton professoral. La phrase qu'il venait de dire, il l'avait répétée dix fois, cent fois, mille fois à l' Orphelinat, comprenant chaque fois un peu plus que ceux qui avaient troublé l'ordre public étaient des animaux et que ceux qui n'obéissaient pas aux règles devenaient des animaux. Léandre frissonnait de terreur à chaque fois qu'il murmurait cette phrase. Dans un sens il était persuadé que cette phrase allait être le déclic révélateur pour Kayla et qu'ils allaient pouvoir partir, main dans la main, à la Tour comme deux amis. Ce fut ce mot, ami, qui réveille Léandre de sa réverie. Le garçon fronça les sourcils. Pourquoi Kayla était elle si proche du lit ? Elle avait bien avancé de trois quatre pas !

Léandre se tendit, fit un pas rapide en avant, lança vers la veuve sa fléchette argentée et pivota pour frapper de sa lame argentée Kayla. Si son premier coup était extrèmement précis et si la vieille dame s'effondra, le deuxième coup n'atteignit pas sa cible. Et pour cause, Léandre ne frappa que du vide et, emportant par son élan, se prit violemment le mur. Sa main lacha la lame argentée et se lunettes glissèrent un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 2 Juil - 21:52

Nobody fronça les sourcils. Léandre semblait prendre Dorian pour un saint! Ne voyait-il pas ce qui se tramait? Qu’est-ce qu’on lui avait fourré dans le crâne pour qu’il parle de McFersen comme du messie? Et son « viens avec moi » l’étonna grandement. Les Partisans recrutaient, maintenant? Et n’avait-elle pas montré son appartenance jusqu’à la mort à la Résistance?
La jeune femme regarda Léandre avec cette fois de la tristesse dans les yeux. On avait dû lui répéter, encore et encore, que McFersen était un homme bon et qu’il parlementait avant d’assassiner. Mais il se trompait, malheureusement, totalement, il se fourvoyait d’une manière… mortelle.
Nobody venait à peine de penser ce mot qu’il bougea. Vite. Son premier réflexe fut de se rendre aussitôt invisible, immatérielle, inexistante. Elle s’en voulut une seconde plus tard, en regardant, atterrée, la voyante s’effondrer. Elle n’était plus… et Nob était désormais seule, même si la vieille femme n’avait pas été jusque là d’une grande aide.

Ramassant la lame que Léandre avait laissé tomber, Nobody sortit de sa poche de combinaison une arme à feu, et débloqua la sécurité. Elle était arrivée à Hollywood et au siège des Résistants à l’âge de treize ans. Pour patienter jusqu’à obtenir son pouvoir, il lui avait fallu s’entraîner. Pendant des soirées entières, elle avait tapé dans un punching-ball, et avait tiré contre des cibles d’abord immobiles et proches, puis lointaines, puis en mouvement. Elle avait eu six ans d’entraînement intensif, et elle savait que si elle se décidait à tirer, elle ferait mouche.

La Résistante redevint visible à cinq pas de Léandre. Ses sourcils étaient froncés. Elle se plaça d’un pas rapide vers la fenêtre, et jeta un coup d’œil dehors. Elle retint un hoquet de stupeur et de colère. Les trois silhouettes de ses compatriotes partaient tranquillement, se fondant dans l’obscurité de la nuit. Ils l’avaient abandonnée! Merci bien, Jonathan, grinça mentalement la jeune femme. Si elle s’en sortait, il en verrait de belles… elle commencerait par lui arracher les bras.

- Tu me demandes de t’accompagner, et après tu tentes de me tuer! C’est du joli. Et après les Partisans parlementent, hein?

Nobody, la lame de son interlocuteur calée entre ses doigts, soupesa l’objet. Il était trop lourd pour elle, elle n’avait pas assez de prise sur l’arme. Ce ne serait pas aisé de le manipuler, aussi le jeta-t-elle loin d’eux. Elle garda dans sa main gauche son arme à feu. Le doigt sur la détente, mais le canon pointé vers le mur, et non pas vers Léandre. Elle avait toujours répugné à tuer… et elle ne voulait pas qu’il meure en prenant McFersen pour un saint.

- Ton Dorian n’est pas celui que tu crois. Il organise assassinat sur assassinat, la preuve, tu es là, à tuer ces deux personnes qui ne voulaient qu’une fin de vie tranquille après avoir défendu leurs vies pendant des années.

Nobody avala sa salive. Sa gorge était sèche, et elle commençait à avoir sérieusement chaud dans son vêtement, qui collait bien trop à son corps pour qu’elle soit à l’aise. Certes, il la fondait bien dans le noir, mais elle aurait préféré une vieille chemise sombre et un jean… et les nuits à Los Angeles étaient loin d’être glaciales.

- Si nous nous rebellons, ce n’est pas contre une politique quelconque. C’est contre la tyrannie!

La jeune femme se tut, quêtant le moindre mouvement trop suspect de Léandre. Il avait essayé une fois, il pourrait recommencer.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mar 13 Juil - 21:36

Léandre cligna plusieurs fois des yeux, surpris par la luminosité de la pièce. Le salon, éclairé, apportait beaucoup de lumière et il venait de perdre ses lunettes de soleil. Frustré de s'être laissé avoir aussi bêtement d'après lui, il chercha du regard son arme, ses lunettes et surtout la sortie.

Son arme, il la trouva dans les mains de Kayla. L'éclat argenté renvoyé par la Lune le blessa. Il était peu habitué à perdre des objets qu'il avait fabriqué. Celui là plus la fine flèche argentée en peu de temps... voilà qui était beaucoup à son goût. Son coeur fit de nouveau un bond dans sa poitrine lorsqu'elle envoya l'arme loin d'elle, et de lui. On lui arrachait presqu'un bras... Kayla sortit alors un revolver, mais Léandre n'y prêta pas attention au premier abord. Son regard avait suivi la courbe formée par le poignard et avait accorché ses lunettes teintées. Brisées.

Ce fut cette fois l'agacement qui submergea Léandre. Il venait de perdre deux précieux atouts. Quant à chercher une sortie, voilà qui était impossible, la fenêtre étant bien trop loin quant à la porte... autant demander à Kayla de le tuer proprement directement. Dans un soupir, il regarda dans les yeux la Résistante. Il était, pour le moment, totalement vulnérable à un quelconque assaut. Mauvaise chose.

D'une oreille distraite, il écouta les propos sans queue ni tête de la jeune fille. Assassinat ? Vie tranquille ? Tyrannie ? Seul le mot rebellion était juste. Les Rebelles étaient tout simplement des meurtriers, des fauteurs de trouble, des fous, des bêtes, des... Léandre se contraignit au calme. Ce n'était pas de sa faute si elle avait eu un lavage de cerveau dès son plus jeune âge. Il pouvait, devait arranger ca. Dans un sens son attaque avait été inconsidérée, stupide et risquée. Les conséquences en rendaient compte.

D'une voix moqueuse qui laissait pourtant transparaître son stress face à l'arme à feu, il préférait les armes blanches, allez savoir pourquoi, il répondit:

C'est bon ? Je peux placer un mot ? Je n'ai pas voulu te tuer, j'ai juste mené à bien ma mission et j'ai juste voulu t'immobiliser. Rien de plus. Quant aux assassinats, tout de suite les grands mots. Je mets hors d'état de nuire, des personnes qui n'ont pas écouté les mises en garde de Dorian.

Sa voix se fit implorante, comme si Léandre voulait se convaincre de ce qu'il disait:

Dorian a mal dès que je suis obligé d'éliminer des personnes. Il vient de perdre quelqu'un auquel il tient mais c'est pour sauver tous les autres...Il nous aime tous et ne veut que notre bien, à tous !! Pourquoi te bornes tu ? Je vais devoir te ramener à la Tour maintenant puisque tu m'as vu. Vins de ton plein gré s'il te plaît !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 28 Juil - 12:20

Nobody écarquilla les yeux. Mises en garde? Comme s’il y avait des mises en garde!! La jeune femme émit un reniflement écoeuré. Les Partisans, de plus, n’étaient pas tous aussi naïfs, certains, même en réalité la plupart, devaient savoir que McFersen n’était qu’un pourri, mais étant donné qu’ils prenaient plaisir à tuer et torturer, ils restaient sous ses ordres… mais si beaucoup pensaient comme Li… Léandre, alors ça devenait grave. Car cette fois, ils étaient persuadés de faire le bien. Et en général, pour ôter une idée pareille de la tête pour la remplacer par son parfait opposé, c’était très dur. Nobody s’étrangla:

- Il nous aime? Aimer? Mais c’est un verbe qu’il ne connaît pas, ou alors qu’il remplace par tuer, arracher, voler, torturer!

Comme si McFersen aimait ses sous-fifres. Non, il ne voulait que le pouvoir et bang! Il l’avait. Qu’est-ce qu’ils avaient fait à Léandre pour qu’il ait des idées pareilles? Ça devait être bien dur dis donc… Nob réfléchit rapidement, puis finit par lâcher d’une voix blanche:

- Là ou je vis, on raconte souvent une histoire. Celle d’une gamine dénoncée par ses parents comme Rebelle, alors qu’elle était juste partie de chez elle pour arrêter de voir des gens se faire torturer. Elle a été poursuivie pendant des années, avant de voir son meilleur ami se faire tuer sous ses yeux. Cette fille n’a pas de pouvoir, n’en a jamais eu car elle n’a pas l’âge légal. Elle n’a jamais fait de mal à personne. Et aujourd’hui, elle est dans une de vos cellules à attendre de recevoir et ses dix neuf ans, et son bracelet.

Elle retint un acide « tu trouves que c’est de l’amour, ça? » et préféra croiser les bras d’un air dégoûté. Elle ne connaissait pas cette fille, ne l’avait jamais vu, et elle n’avait jamais atteint le peuple Caché, mais elle avait été capturée alors qu’elle n’avait jamais commis le moindre crime, et c’est cela qui révulsait Chacon. Elle, elle avait tué, à plusieurs reprises bien que cela la révulse à chaque fois. Et pourtant, elle était toujours dans la nature, comme quoi, la vie était mal faite. Pas qu’elle veuille se faire emprisonner, loin de là mais… bah, comme ils disaient dans un livre qu’elle avait lu et qui datait d’avant Dorian: « Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort et les morts qui mériteraient la vie ». Il suffit juste de remplacer mort par capitonnage, emprisonnement, torture, bref, le sens général était là.
Nobody songea un bref instant à se rendre brusquement invisible, s’enfoncer à l’étage d’en dessous et s’enfuir. Elle n’avait plus rien à faire ici de toute façon… mais son étrange curiosité face à ce jeune homme persuadé de quelque chose d’impossible était plus forte. Pour l’instant.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Lun 23 Aoû - 14:12

Léandre resta de marbre. On lui avait souvent dit que c'était une manoeuvre des Résistants: essayer de les apitoyer en racontant des histoires farfelues et imaginées avec intelligence. Un fin sourire s'étira sur les lèvres de Léandre qui déplaça son centre de gravité en appuyant tout son poids sur sa jambe gauche. Rompu aux arts martiaux, il avait entrevu une faille dans la garde de Kayla. Ce qui l'empêchait d'attaquer était le revolver pointait vers lui. Léandre n'aimait pas souffrir.

Ses mains se crispèrent par habitude, concentrant le fluide argenté qui coulait dans son corps dans un circuit parallèle à celui du sang. Le métal pur avait, à ses dix-neuf ans tracé un chemin dans ses mains ce qui avait provoqué la grande douleur ressentie par Léandre. Ainsi, tout onjet en métal qui pénétrait dans l'organisme modifié de Léandre s'intégrait à ce réseau non pas sanguin mais métallique et Léandre savait que s'il recevait une balle, elle se fonderait immédiatement dans son corps, laissant des traces de poudre qui pouvait entraîner une infection. Léandre savait tout cela depuis que les médecins avaient laissé en lui des instruments de chirurgie et ne les avaient jamais retrouvé.

Un léger étourdissement s'empara de Léandre. Il ne s'était jamais séparé autant de temps d'armes forgées par lui même. Peut être était ce une de ses limites ? L'incapacité à se détacher de ce qu'il forgeait. Le garçon déglutit difficilement. D'une voix cassée qui trahissait sa fatigue, il demanda avec l'énergie du désespoir, tout en s'appuyant sur le mur.

Mon poignard. Rends le moi s'il te plaît!

Cela faisait bien cinq minutes qu'il l'avait perdu. Il allait devoir repousser cette limite s'il voulait continuer à être opérationnel. Une vague idée lui vint à l'esprit. Auparavent, il n'avait eu aucun soucis à se détacher d'un objet créé. La sensation n'existait que depuis une semaine. Elle allait en se renforçant chaque fois certes, mais elle était nouvelle. Peut être que le métal qui coulait en lui lui était aussi vital que le sang dont le manque conduisait à l'évanouissement. Léandre se laissa glisser le long du mur et ferma les yeux; Un mal de tête commençait à poindre sous son crâne. Haletant, Léandre répéta:

Mon poignard, je t'en prie ! Kayla...

La régénération de son flux argenté mettrait combien de temps ? Quelle était sa limite ? Pourrait il récupérer pleinement ses capacités ? Trop de questions se bousculaient en lui à présent.

[vas y, emmènes moi chez les Rebelles XD qu'on bouge un peu]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Lun 23 Aoû - 14:40

Nobody était surprise du changement d'attitude de Léandre. Souffrait-il réellement, ou bien était-ce simplement une tentative pour l'amadouer? Elle ne s'approcherait pas de lui, bien qu'elle n'aimât pas voir quelqu'un souffrir. Et elle ne lui rendrait pas son arme. Pas de suite. Disons qu'elle tenait, incroyablement fort, à la vie. Cet instinct de survie qui l'avait sauvée des centaines de fois était toujours bien ancré en elle. Fixant le jeune homme, Nob hésita grandement. Lui redonner son poignard serait bénéfique pour lui, mais pour elle? Prince se retournerait-il contre la jeune Rebelle? Tout cela était trop de questions, et Nobody était faite pour agir, pas pour réfléchir. De plus, qu'il l'appelle Kayla la troublait. Cela faisait bien bien longtemps que seule une voix féminine, sa soeur, l'appelait ainsi.

- Je ne peux pas.

Se rendant brusquement invisible, mais non immatérielle, Nobody se fondit dans le décor et avança rapidement et efficacement vers son interlocuteur. Il était déjà le long du mur, presque assis. Elle posa une main sur sa tête, le fit basculer en avant. Peut-être était-il trop faible pour réagir, mais elle parvint à nouer avec une corde qu'elle sortit de sa poche, les mains du Partisan dans son dos. La seconde d'après, affaiblie mais impassible, Nob redevint visible.

- Tu me suis. On va à la base. Je te rendrai ton arme si cela te fait tant de mal.

Ce serait une des premières capture depuis plus de trois mois. Les Rebelles osaient de moins en moins sortir. Ils n'avaient pas de bracelets anti-pouvoirs, comme les Partisans, mais ils pourraient le mettre dans une des chambres qu'ils fermeraient avec des barreaux.

- Nous ne te ferons pas le moindre mal. On essaiera juste de te convaincre. Suis-moi de ton plein gré, ou je pars seule et te laisse ici, les mains attachées, et je pars avec ton poignard.

Un ultimatum qui ne pouvait avoir presque qu'une seule réponse. Léandre serait-il trop fier?

[c'est court mais avec 30 minutes de pc j'peux pas faire grand chose ^^]

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Lun 23 Aoû - 15:02

Léandre avait fermé les yeux, certes mais il avait entendu ou du moins sentit un frôlement d'air à côté de lui. Il ne sursauta même pas lorsque Kayla le poussa ni quand elle lui lia les mains. L'étourdissement avait été bien trop soudain et l'esprit du garçon était fixé sur un objectif: comprendre. Il avait déjà réalisé que sans un apport métallique, si possible son poignard, il était bon à rien et ne pouvait faire un pas. Or, s'il ne rentrait pas à la Tour seul, il ne rentrait pas tout court. La Tour ne devait pas être mélée à ce genre d'histoire, telle était la première règle. Au pire, s'il ne revenait pas, la Tour essayerait de le récupérer, voire de le tuer s'il avait déserté.

La voix de Kayla résonna tout près de ses oreilles, accentuant son mal de tête. Un ultimatum ? Il allait s'évanouir d'un moment à l'autre et elle lui lançait un ultimatum ? Certes, elle ne pouvait pas savoir ce qu'il lui arrivait mais tout de même, voilà qui était à l'image de ce qu'on lui avait dit des Rebelles. La corde n'était pas très serrée mais suffisament pour l'empêcher d'utiliser ses mains pour quoi que ce soit. Amarel savait que résister ne menerait à rien aussi consentit il à murmurer:

Pas de bracelets s'il te plaît...

Avant de se souvenir qu'elle attendait une réponse concrète. le seul problème était qu'il ne pouvait pas faire un pas. Le sol se mit à bouger dangereusement et Léandre rendit les armes:

Tout... ce que tu veux... rends moi mon... mon poignard.

Sa voix se perdit vers la fin et Léandre plongea dans l'inconscient, tomba comme une loque sur le sol.

[comme ça tu n'auras pas à me cacher l'entrée des souterrains...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mar 24 Aoû - 15:34

Nobody, atterrée, vit Léandre s'écrouler. Et maintenant, elle faisait comment pour le porter, elle? La jeune femme devait presque faire la moitié de son poids! A nouveau, elle eut une forte hésitation. Elle pouvait désormais voir qu'il ne plaisantait pas: claquant les doigts devant ses yeux, il n'avait aucun mouvement de recul. Et c'est un réflexe basique. Elle se décida, et sortit le minuscule appareil mobile que lui avait confié Tobias, le chef de la Résistance. Rares étaient les Rebelles avec un téléphone... un seul était enregistré, celui du chef, qu'elle composa rapidement, tout en retournant chercher le poignard toujours à terre.
La conversation ne dura pas plus de vingt secondes. Lorsque Nobody raccrocha, elle put enfin respirer et glisser le poignard entre les doigts de Léandre. Craignant que ce geste ne le réveille totalement en pleine puissance de ses moyens, elle lui banda les yeux avec un morceau de sa combinaison qu'elle avait déchiré. Résultat, son mollet droit prenait l'air.

Le temps de prendre une nouvelle respiration, et un homme se matérialisa à ses côtés. Encore une fois, il n'y eut pas besoin de paroles échangées. Ce gars, Norman, courait plus vite que n'importe qui, tel était son pouvoir. Il chargea Léandre sur ses épaules, et Nobody se rendit invisible, tout en attrapant la main de Norman.
Comme dans un ascenseur, la jeune Rebelle contrôlant son immatérialité, ils traversèrent tous les étages de l'immeuble avant de se retrouver en bas.
Après quelques minutes d'une course effrénée pour Nobody et normale pour Norman (ah ah le jeu de mots, même pas fait exprès... comment ça nul?) ils purent enfin aller dans les souterrains. Tobias les y attendait, et demanda à ce qu'on installe le Partisan dans la chambre de Nobody. Elle ouvrit de grands yeux et s'apprêta à protester, mais le regard noir du chef des Rebelles l'en dissuada. Grommelant, elle accompagna "l'homme rapide" et le Partisan jusqu'à la chambre, où Normal allongea... ou jeta plutôt, Léandre sur le lit.

- Bah génial. Et je fais quoi moi maintenant?

La réponse fut sifflée par Tobias: tu restes ici jusqu'à ce qu'il se réveille, nous prenons une décision.
Ayant la forte impression d'être punie pour elle ne savait qu'elle raison, Nobody acquiesça. Les portes de la chambre se refermèrent, et elle s'assit contre le mur, la tête posée sur ses genoux, en attendant le réveil du Partisan.

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 25 Aoû - 12:12

Léandre sentait vaguement qu'il y avait de l'agitation autour de lui. Un frôlement, une légère brise, des vêtements frottés contre lui. On le déplaçait. Soudain une vague de soulagement se déversa en Léandre qui ne pouvait toujours pas faire un geste, aussi inerte d'un oreiller (certes, la comparaison est nulle mais bon...). Son poignard, fruit de son intelligence, de son métal et surtout de son pouvoir était revenu à lui et instinctivement, il se fondit naturellement en lui, utilisant la petite goutte argentée au milieu de la paume de sa main comme canal.

Le nouvel apport en métal fit sur Léandre comme une bouffée d'air frais. Un instant plus tard, les membres lourds, un mal de tête lacinant, Léandre ouvrit lentement les yeux. Il se trouvait dans une pièce souterraine comme l'indiquait l'absence de fenêtre. Sombre et sobre, elle ne possédait aucun indice sur sa localisation comme sur son propriétaire. Léandre tourna la tête et, les yeux plissés, identifia Kayla. Par réflexe, il eut un mouvement de recul et se recroquevilla contre le mur glacé. Ik était bien trop faible pour une quelconque attaque et se trouvait dans le repère tant recherché par Dorian des Rebelles.

Où suis-je ?

Léandre savait bien que sa question, naïve, apportait plus de renseignements qu'il ne l'avait voulu à Kayloa concernant son état. Aussi poursuivit il en interrogeant plus intelligement:

Qu'allez vous faire de moi ? Vous devez être fiers d'avoir capturé un Partisan !

Le ton amer, acide et surtout désespéré de Léandre ne pouvait rien caché de son dégoût envers lui même. Il avait cédé à la douleur comme un Rebelle devant Riley: de manière pathétique et totalement inconsidérée. Pourquoi avait il accepté d'être emmené ? Il aurait bien pu ramper pour se saisir de sa flèche argentée plantée dans le nuque de la voyante et retrouver ainsi un peu de bon sens pourtant ! Mais non, il avait préféré récupérer le poignard qui coulait à présent dans ses veines, et cela au prix de sa liberté et de sa vie sûrement. Il secoua la tête. Il était un bon Partisan, toujours sérieux, attentif, travailleur. Dorian allait tout faire pour le récupérer. Léandre fixa Kayla qui restait silencieuse et cracha, agressif.

Je ne vous dirais rien ! Vous n'êtes que des bêtes qui troublent l'ordre publique !

Léandre se raccrochait à cette conviction qui était un peu ébranlée par l'attitude de Kayla. Elle ne l'avait pas tué lorsqu'il était en position de faiblesse. Mieux, elle lui avait laissé le choix. Le choix qu'il se targuait d'avoir toujours eu, elle le lui avait offert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 25 Aoû - 14:05

Nobody eut un sourire contrit devant l'évidente peur de Léandre. C'était compréhensible, mais pas justifiable. Avait-on déjà vu un Rebelle assassiner de sang-froid un Partisan? Non, certes non. Aussi la jeune femme était-elle réellement surprise par l'attitude défensive de Prince. Comme s'ils allaient le tuer... Eux, n'étaient pas des meurtriers. Enfin, pas des meurtriers dans ce genre. Elle lança d'un ton presque joyeux:

- Bienvenue chez moi! Enfin, chez nous, chez tous ceux qui refusent le joug de McFersen.

Elle était plutôt contente d'être de retour aux souterrains, même si la perspective de voir Tobias et sa propre soeur en tête à tête commençait légèrement à lui nouer les entrailles. Finalement, se retrouver coincée avec Léandre n'était pas une si mauvaise idée. C'était même bénéfique... Avec un peu de chance, elle pourrait peut-être même parvenir à convaincre Tobias qu'il n'était pas si dangereux que ça, et que oui, elle pouvait retourner en mission. Youpi.

- On ne va rien te demander, Léandre. On va juste te garder ici un petit moment...

Nobody était quasiment sûre que Tobias préparait déjà un échange. Ils avaient quelques hommes à eux dans les geôles de la Tour, et échanger Léandre contre un ou deux Rebelles ne serait pas de refus. Nob leur avait déjà raconté leur première rencontre, et Tobias savait bien que Léandre n'était pas qu'un sous-fifre inutile dont Dorian se séparerait d'un claquement de doigts.
Et puis, au pire, qui ne tente rien n'a rien. Et Nob' savait qu'une amie proche d'Edelweiss était enfermée à la Tour, et que sa soeur aînée ferait tout pour la délivrer. Alors, si les Patisans refusaient l'échange, il était fort possible qu'une véritable armée de Rebelles attaquent la Tour..


- Tu as faim? On attend la livraison, mais il nous reste pas mal de trucs. Des oeufs... du pain, du fromage.

Elle-même avait des gargouillis désormais presque intermittents au creux du ventre. Ou éait-ce le stress?

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 25 Aoû - 14:32

Léandre restait immobile, méfiant, collé contre le mur glacé. Il ne comprennait strictement rien. Ca ne devait absolument PAS se passer ainsi !! Un emprisonnement, quelque soit le camp, suivait toujours les mêmes règles:
- On t'attrappe et on t'emmène SANS te demander ton avis
- on te jette dans une cellule froide, sans confort
- on te met des bracelets.
- on te fait croupir un bon moment SANS te proposer de la nourriture surtout si on est en restriction
- on t'interroge forcément, plus ou moins violemment.

Bon sang !! Les Rebelles n'admettaient pas les techniques sanglantes il fallait le reconnaître de Dorian, mais ils n'étaient pas des Bisounours qui vous donnent des fleurs pour vous convaincre de leur bon coeur !! Tout cela était tout simplement anormal et Léandre flairait le piège. Essayait on de le mettre en confiance pour pouvoir lui soutirer plus rapidement des informations ? Seul le pouvoir de Léandre lui avait assuré une bonne place dans la Tour. Certes, il y avait aussi son passé et son implication mais c'était surtout son pouvoir dont on ne connaissait presque pas les limites (à l'époque) qui lui avait permi de grimper ainsi les échelons. De plus, les Rebelles ne connaissaient sûrement pas son nom de code, Airain, et s'ils essayaient de compter le nombre d'opérations qu'il avait menées, ils n'obtiendraient pas le nombre exact.

Léandre regardait donc les yeux plisssaient et par la lumière, et par la suspicion Kayla qui lui proposait de la nourriture. Voulait elle l'empoisonner ? D'une voix coupante, Léandre répondit:

Non merci.

Il ne savait absolument pas ce qui allait lui arriver et cela le stressait. Léandre avait peur de l'inconnu. Il détestait les Rebelles. Alors être plongé dans un repère de Rebelles sans connaître le futur, voilà qui était inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 25 Aoû - 15:40

Nobody haussa les épaules et se leva. Un frigo était installé à l'autre bout de la pièce, et elle l'ouvrit tout en restant positionnée de façon à voir tous les gestes de Léandre. Captif, d'accord, résigné, sans doute pas. Et elle tenait à la vie! Sortant la baguette de pain et le fromage, elle fit glisser un poignard hors de sa housse. Oeufs pains fromage... après tout c'était quasi ce que les Rebelles mangeaient chaque jours!

Etalant du fromage sur son pain, Nobody put se rassasier tranquillement, tout en jetant de temps en temps des coups d'oeil à Léandre. Elle finit par poser la baguette et le reste du fromage sur la table de chevet.


- Si tu changes d'avis...


Intriguée, Nobody laissa couler un peu de temps. Était-il sûr de lui quand il semblait penser à une future tentative de meurtre. Mais s'il restait silencieux comme cela, ça allait rapidement ennuyer Nobody. Pour le moment, obligée d'être enfermée ici, en attendant autant son verdict que celui du Partisan, elle s'ennuyait un peu.
Et si elle mettait la main sur ceux qui l'avaient abandonnée, à l'appartement... elle leur arracherait les yeux! Elle était où, leur fraternité, hein? Ravalant sa rage, Nobody releva la tête et regarda Léandre.


- Tu ne crois quand même pas réellement qu'on va te torturer, si?


On voyait bien là tout de même la mentalité des Partisans. Toujours tout ramener à la douleur, la souffrance, la haine. Ben quoi, ça existait aussi, la gentillesse... mais ils ne semblaient pas toujours le comprendre. Les pauvres. Les Partisans avaient-ils seulement, un jour dans leur vie, ressenti autre choe que cette colère qui dirigeait leurs pas?

~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Sam 4 Sep - 8:54

Léandre regarda fixement Kayla. Elle semblait sincèrement étonnée qu'il puisse penser cela. Cependant, le garçon n'était pas dupe: si elle considérait que la gentillesse valait toutes les tortures, ce n'était pas le cas de tous les Rebelles. De nombreux témoignages de Partisans rapportaient que les rebelles, comme eux, tentaient par tous les moyens possibles de faire cracher des informations a leurs prisonniers. Léandre les comprenait d'ailleurs parfaitement, il en allait de leur survie.

Non mais tu crois vraiment que tes supérieurs vont me laisser partir comme cas ? Sans chercher a savoir ce que je sais ! Je n'ignore pas que je dois être un trophée rare pour vous.

Léandre se reprit soudain. Qu'était il en train de faire ? Il etait dans les sous sols du QG des Rebelles et au lieu de chercher a immobiliser sa seule gardienne, il papotait gentiment en attendant qu'on decide de son sort ! Il eut une bouffée de colère contre lui même, contre les rebelles et contre Kayla qu'il, il ne savait pas pourquoi, repugnait a attaquer. Toutefois, son objectif bien en tête, Léandre se leva. Tenta de se lever. Trop faible, il ne pu que vaciller et s'appuya au mur. Voila qui compliquait bien des choses...


[Désolé c'est un peu court mais va taper un rep avec un portable... bref, c'était pour que tu puisses avancer si tu en as envie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Sam 4 Sep - 15:37

Nobody sourit. La tentative de Léandre pour se relever l’amusait. Il n’était pas dans toute la mesure de ses moyens, et elle, bien que fatiguée, l’était. Elle pouvait se rendre invisible, immatérielle, et appeler les deux Rebelles qui étaient devant la porte au cas où. Elle soupira, et se leva.
Les chambres, dans les souterrains, étaient toutes équipées. Frigo, une place cuisine, salle de bain derrière une porte, munie de toilettes. Certains Résistants, trop heurtés par leurs passés, refusaient tout contact avec les autres, ainsi, ils n’étaient pas obligés de sortir. La jeune femme se leva et rejoignit la salle de bain, prit un gant et l’humidifia. Elle s’approcha du lit et le posa sur le rebord.

- Je comprends si tu ne veux pas que je t’approche, mais s’il te plaît, rafraîchis toi, si tu ne veux pas boire.

Puis elle retourna s’asseoir à l’autre bout de la pièce. Avant de réfléchir à sa réponse aux paroles précédentes de Léandre. Nobody finit par esquisser un léger sourire.

- Non, je ne crois pas qu’on va te laisser partir. Pas tout de suite. Mais tu seras… libre d’une certaine façon, dans ces grottes. Tu ne seras pas obligé de parler aux gens, ou au contraire tu le pourras.

En gros, elle voulait presque dire que s’il voulait qu’elle parte, elle partirait. M’enfin, pas de suite, elle attendait les ordres, mais il lui semblait qu’on allait lui confier le soin d’expliquer à Léandre la véritable histoire de McFersen et du reste du monde. Ce serait considéré comme une punition par Tobias, mais après tout, Nob’ ne trouvait pas le Partisan désagréable… excepté cette affreuse manie de toujours vouloir la mettre hors-jeu bien sûr.

- Et nous ne te demanderons aucun renseignement sur la Tour et autre.

Nobody compléta mentalement sa phrase: « c’est toi qui nous les donnera, volontairement. ». Une fois qu’il aurait compris que Dorian n’était pas un ange malgré ses jolies petites ailes invisibles, peut-être virera-t-il de bord? Ou en tout cas, deviendra neutre? Ou alors, il était extrêmement buté et resterait coincé sur sa version des faits… et il faudrait déployer des trésors de patience. Ce que Nob’ ne possédait pas.
Ça promettait!


~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 10 Sep - 19:23

Léandre se retint a grand peine de ricaner, moqueur. Ce n'était pas malin de vexer sa geolière alors qu'il ne pouvait même pas faire un pas sans avoir le tournis. De nature impulsive toutefois, il ne pu ou ne voulu se retenir et quelques mots pouvant etre blessant lui echapèrent:

Je pense que tu as raison. Je crois meme que vous allez m'offrir des chocolats et que vous allez me montrer sur un plateau ou se situe votre QG. J'ai été vraiment stupide de vous croire intelligents !

Son ton, moqueur, associé a sa voix, traînante, aurait sortir de ses gonds n'importe qui. Aussi Nobody réagit a la remarque. Elle n'eut cependant pas le temps de mettre en oeuvre une riposte car la porte de la chambre s'ouvrit violemment sur un Tobias décidé. Deux hommes aux regards satisfaits le suivaient et Leandre reconnu un de ceux qui étaient a l'appartement quelques heures plus tôt. Un peu en retrait, une jeune fille aux lèvres pincées montrait clairement son désaccord. Léandre fut pris d'un doute. Il avait commencé a croire que Kayla disait vrai, son ton était en effet convainquant et convaincu. Cependant il y a avait visiblement deux points de vue différents dans la hiérarchie des Rebelles. Une légère angoisse au ventre, Léandre se fixa sur son seul espoir de sortit: son pouvoir n'était pas connu ni contenu dans des bracelets. De plus ils ne connaissaient pas son Age...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Ven 10 Sep - 19:54

Nobody aurait pu répliquer, soupirer, hausser les épaules. Elle n’eut pas le temps de tout cela. La porte s’ouvrit en grand, plutôt violemment, et elle fixa son regard sur Tobias. C’est à son air vengeur qu’elle comprit qu’elle avait été bien naïve. Sa sœur, derrière eux, semblait contrariée, et Jonathan Sword semblait jubiler. Ce dernier jeta à la jeune Nob’ un regard narquois. Elle leva la tête d’un air hautain. Tobias sortit quelque chose de sa poche, et la Rebelle se retint de plaquer la main sur sa bouche. Les bracelets. Ceux qui annihilaient tous les pouvoirs… Sans exception!! Il y en avait deux sortes, les premiers fabriqués, donc les moins performants et qui marchaient moins bien, et ceux que Tobias avait… genre « le dernier modèle ».
Les pouvoirs des jeunes de dix-neuf ans apparaissaient par une simple molécule qui avait accéléré sa croissance dans le corps. Quelques cinquante ans plus tôt, cette accélération n’existait pas, mais, depuis Dorian, tous les jeunes en avaient. Cette molécule pouvait se ralentir par la simple pression du bracelet. À l’intérieur des menottes, il y avait une minuscule aiguille, trop minuscule pour qu’on la sente, qui injectait constamment un produit qui ralentissait la molécule appelée « P »…
En gros, pas mal de trucs compliqués. Et Nobody n’avait jamais été très attentive dans les cours qu’ils donnaient aux souterrains. Elle préférait l’action.

Complètement dépassée par les évènements, ébahie à l’idée que Tobias, pourtant si calme, si doux, si serein puisse user de malveillance, même contre un Partisan, Nobody se tourna vers sa sœur. Qui engagea aussitôt une dispute qu’ils semblaient déjà avoir eu dans le bureau du Chef. Le ton montait, Tobias s’avançait vers Edelweiss d’un air agacé, Jonathan le soutenait. Ils tournaient le dos à la porte. La porte grande ouverte. Nobody jeta un œil à Léandre, un léger sourire aux lèvres. Avant de s’écarter délibérément et de se joindre à la dispute, aux côtés de sa sœur. C’était bien mal ce qu’elle faisait là. Mais de toute manière, la sortie des souterrains était introuvable. Au plafond. Un gars qui avait le même pouvoir que Noob restait toute la journée et toute la nuit à cet endroit, invisible (comme Nob enviait sa maîtrise!), attendant de faire passer des gens à l’extérieur ou de les y envoyer. Personne ne pouvait trouver la sortie. Et Léandre pourrait bien mal se faire passer pour un Rebelle… Nobody n’aurait plus qu’à le chercher, si jamais il saisissait sa chance de s’échapper.
Et il valait mieux pour lui que ce soit elle qui le trouve…

[comment clore un topic en racontant n’importe quoi XD j’te laisse le fermer^^]


~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Lun 13 Sep - 17:03

Leandre regarda avec effarement celui qui semblait etre le chef sortir de sa poche les bracelets viraux modèle 2a35, autrement dit les plus perfectionnés. Le Partisan fronça les sourcils. Comment se faisait il que ce modèle soit en leur possession ? Il avait pourtant ete garde secret. Car en plus d'être extrêmement cher et rare, il etait dangereux. Les plus grands savants, tous avec un pouvoir scientifique, avaient en effet longuement étudié l'apparition des pouvoirs, les catégories de pouvoirs et surtout comment les enlever. Leandre, comprenant sans mal qu'il allait devoir les mettre se souvint d'un paragraphe du cours que tous avaient eu a la Tour a l'apparition des bracelets nouvelle génération, et du tatouage sur le bras gauche qu'on lui avait imposé. Perdant son sang froid et donc toute capacité a raisonner, il se recroquevilla au fond de la couchette. Crispant ses poings pour faire appel au moment critique a son pouvoir, il murmura, terrifié:

Je suis un physiologique bon sang, un physiologique !! Vous n'avez pas le droit ! Je suis un physiologique !

Malheureusement, Léandre attira l'attention des rebelles. Tobias semblait hésitant et, au regard triomphant de la fille inconnue a Leandre, ce devait etre bon pour lui. Toutefois, Tobias fit un pas vers Leandre qui réagit instinctivement et bondit hors de la couchette, s'appuyant contre le mur, un couteau effilé a la main. Tobias grogna dans sa barbe, sa résolution de ne pas faire du mal au prisonnier vacillant.

Il n'était pas sensé etre désarmé Nobody ? S'il peut masquer des armes sur lui, nous devons le neutraliser, tu en es consciente.

Léandre murmura une derniere fois un "je suis un physiologique" et, dans un futil espoir de convaincre les autres, denuda son bras, dévoilant un tatouage représentant un phi, noir tranchant malgré la peau bronze du garçon. Tobias se figea un instant avant d'immobiliser a l'aide de l'autre homme le Partisan qui se débattu inefficacement. Maintenu par la force du rebelle, il planta ses yeux noirs, raison et orgueil retrouvés dans ceux de Tobias. Alors qu'on lui attachait les bracelets sans lui enfoncer pour le moment l'aiguille,, il cracha:

Je sais que vous avez tué mes parents. Oslo ça vous rappelle quelque chose ?

Tobias fronça les sourcils, dévoilant ainsi son trouble. Il ne repondit rien en revanche et actionna la seringue.
Leandre sentit le liquide s'infiltrer dans ses veines. Ses réseaux d'argent fremirent dans un premier temps puis la douleur arriva. Leandre se mordit les lèvres et plissa les yeux dont des larmes de souffrance sortaient. Comme une poupée de chiffon, il tomba mollement dans les bras de Tobias, s'évanoui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody R. Chacon
    Nobody is Perfect.
    My name is Nobody.

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 03/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: © Nemesis & Junebug
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Mer 15 Sep - 14:47

Tobias avait continué son geste une fois que Léandre eut parlé, mais Nobody l’entendit murmurer « Prince… Oslo… Hum. » et elle le regarda d’un air étonné et quelque peu dégoûté. Elle fixa Léandre lorsqu’il s’écroula dans les bras de son chef, qui le remit sur le lit avec plus de délicatesse qu’elle n’aurait pu le penser. Il regarda Jonathan et lui ordonna de rester là sans toucher au prisonnier (terme qui fit grimacer Nob) et entraîna cette dernière et Edelweiss dehors. Il tint alors des propos que Nobody eut du mal à assimiler.

« Si ce garçon est bien celui que je crois, ses parents n’ont pas été tués par des Rebelles, loin de là… ils ont même œuvrés pour nous, des années plus tôt, rarement mais visiblement suffisamment pour que les Partisans n’aiment pas cela. Je dois en avoir quelques preuves. Del, tu m’accompagnes… »


Nobody se retrouva à attendre, les bras croisés, dos au mur, que Tobias et Edelweiss reviennent. Les mots tourbillonnaient dans son esprit. Si Léandre croyait que c’était les Rebelles qui avaient tué ses parents, alors qu’el réalité ces derniers avaient été, d’une certaine manière, dans leur camp…
Del revint et lui remit les papiers, tandis que Tobias, d’un seul mot, expulsait Jonathan Sword de la chambre. Nobody y revint, mais le Chef lui attrapa le bras.

« Explique lui en douceur. Et… ces gens-là n’aiment pas la vérité, prépare-toi à user de ton pouvoir. Tu es opérationnelle? »

Nobody se dégagea brusquement. Opérationnelle… on était pas à l’armée! D’un regard presque hautain, elle ferma la porte d’un coup de pied, avant de s’asseoir sur le lit, et de jeter un coup d’œil aux papiers. Elle attendit patiemment que Léandre émerge, sous l’effet de la piqûre, et finit par relever la tête et déclarer:


- Ce ne sont pas les Résistants qui ont tué tes parents. En réalité, ils travaillaient… enfin, de temps en temps ils nous rendaient service. Il faut croire que tes amis Partisans n’ont pas apprécié…

Elle déposa le dossier sur le bord du lit. Il y avait une lettre signée « Prince » pour l’ancien Chef des Rebelles. Une lettre presque amicale.
Mais maintenant, qui mentait? Nobody était troublée du fait que Tobias use des bracelets, et elle se promit d’en parler à sa sœur. Son chef n’était pas l’homme sans tâche qu’elle s’était plu à imaginer. Cette lettre était-elle fictive? De toute manière, ce n’était pas son problème, mais celui de Léandre… et ses déductions changeraient sans doute la donne. Soit il resterait buté, comme Tobey le prédisait, soit il accepterait la vérité… mais quelle vérité? Il n’y avait que lui qui pouvait reconnaître l’écriture.


~~~~~~~~~~~~~
. . .

NOBODY BREAKS MY HEART. I'LL BREAK YOURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-war.forumactif.ws
Léandre Prince

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 09/06/2010

▬ Enfer Personnel ▬
© Crédit: Chess
Citation:
Marque: Φ Physiologique

MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   Jeu 16 Sep - 18:33

Léandre avait mal, c'etait une fait simple et avéré que ses nerfs lui rappelaient a chaque instant conscient. La douleur physique cependant etait largement atténuée par un sentiment peut erreur pire. Car Leandre etait venu, bien qu'inconsciemment a faire confiance, chose qu'il s'était toujours refuse, a la Rebelle aux cheveux bruns. Et a présent, il se sentait trahi, alors que les bracelets, fortement déconseilles aux personnes dites physiologiques, celles dont le pouvoir avait changé leur morphologies, lui brûlaient les poignets.

Malheureusement pour Léandre, la bienfaisante inconscience qui l'avait précédemment soustrait a la douleur, le quittait. Des bourdonnements semblables a une conversation parvint a ses oreilles, bourdonnement non décrypte par son cerveau embrume. Il capta néanmoins quelques mots dont "verite", mot qui lui ecorcha les oreilles. Menteurs, ce n'étaient que des menteurs comme on le lui avait toujours dit. Des menteurs doublés de lâches et d'hypocrites. Si toutes les actions de Dorian n'etait pas foncièrement gentille, l'homme faisant régulièrement torturer des prisonniers pour les faire parler, ces derniers savaient bien ce qui les attendait. Kayla, elle, n'avait cessé de lui dire qu'ils n'allaient rien lui faire. Déplorable, lâche. Les termes pour désigner cela ne manquait pas.

Léandre avait toujours aussi mal, ses mains serrées saignant sous l'action du "virus", mais il avait désormais une grande capacité d'adaptation a la douleur. Des mois d'entraînement réduit a néant par des imbéciles. Ses yeux noirs s'ouvrirent donc pour observer son environnement qui n'avait pas changer d'ailleurs. Aussitôt, Kayla attaqua. Léandre, stupéfait, ne comprit pas sur le coup ce qu'elle disait. Ses parents, des traîtres ? Après l'avoir humilié les rebelles voulaient massacrer limage de ses Parents fidèles partisans, lâchement assassinés par ce Tobias lui avait on dit. Impulsif, Léandre réagi immédiatement

Salauds ! En plus de m'estropier vous voulez souiller l'image que j'ai de mes parents ! Je refuse d'écoutera même une seconde ces stupidités et ses injures ! Vous êtes réellement tels qu'on me l'a dit. Sans honneur ni respect, tant pour les morts que les vivants.

Léandre s'adossa au mur, ses mains laissant des traces de sang sur la couverture, et les genoux repliés contre sa poitrine. Il etait terrifié que cela puisse être vrai. Il etait revenu en Norvège dont il se savait originaire, devant le cadavre de sa mère, allongée devant lui. Des souvenirs qu'il avait tenté d'oublier revenaient le hanter. Il avait bien vu du coin de l'oeil la liasse de papie. Surement des faux. Il ne voulait meme pas savoir, continuer a croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Et la mort vint chercher la premier frère...[pv Nobody]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Black War :: « Los Angeles :: &&. Rues-